Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 17:16

Hubert REEVES (président de l'association humainité et biodoversité)

 

Les projets doivent s'intégrer dans des dynamiques politiques et ne pas rester dans le flou

Les politiques restent bloqués par tout ce qu'implique la politique y compris ménager certains électorats

"Je compte plus sur les collectivités territoriales et les ONG. Le pouvoir du politique est limité et ils ne sont pas dans l'action concréte. Les choses seferont subtilement par l'évolution des mentalités qui se traduira par de sgestes concrets

 

Informations recueillies par 20 Minutes mercredi 21 Mars 2012

Repost 0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 06:02

Avec plus d1 million de salariés et prés de 200000 entreprises, l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) permet à un porteur de projet d'entreprendre autrement.

 

Proposition de sensibilisation à l'ESS,une autre économie (Atelier débat de 2H)

 

 

  1. Sensibilisation à l'ESS
  • Les racines
  • Définition de l'ESS : structure - définitions -principes
  • Les valeurs communes à l'ESS
  • Les grands domaines d'intervention : l'ESS ,une source d'innovation
  • L'ESS en chiffres : poids économique

      2.   L'ESS,une composante de l'Economie plurielle

 

  • Le fonctionnement de l'Economie plurielle
  • La comparaison entre les différentes structures
  • La nécessaire remise en cause de l'ESS pour accroître son influence sur l'Economie

      3.   Pourquoi un étudiant d'Ecole Supérieur de Commerce et de Gestion doit-il s'intéresser à l'ESS

 

  • Débat autour de thèmes d'actualité : un projet collectif ou l'entrepreneuriat social - le choix d'un statut par rapport  à un projet - le bénévolat de compétences - le service civique -les secteurs ESS en croissance et les innovations

 

L'ESS un moyen d'assurer certaines successions d'entreprises, d'associer d'autres personnes et creer de nouveaux modéles économiques

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 14:48

La loi 1901 ne précise pas les conditions de représentativité des adhérents,financiers et professionnels


S'il s'agit d'une association de boulistes, le bureau ou le Conseil d'administration peut être issu des seuls adhérents

Qu'en es-t-il des associations qui gèrent des projets importants réclamant une technicité importante et une évaluation à destination des financeurs voire des partenaires


Certaines associations dans cette situation ont déjà créer plusieurs collèges pour impliquer toutes les parties prenantes - d'autres ont choisi de se transformer en SCIC pour redonner un rôle à chaque acteur en privilégiant les salariés

 

N'hesitez pas à apporter vos remarques pour enrichir le débat

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 14:29
Depuis 1 an , l'association Pik Pik Environnement à Issy Les Moulineaux , a permis à 4 personnes de trouver un emploi salarié dans une associaton.
Ces candidat(e)s ont été privilégié sur d'autres profils de par leur appartenance et activité dans l'association Pik Pik Environnement , spécialisée dans l'éducation à l'environnement urbain

Repost 0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 10:59
La Fédération bancaire française(FBF) a annoncé fin janvier 2010 la mise en place du micro crédit dans toute la France.
Au moins  1 groupe bancaire de la Fédération devrait proposer le micro crédit dans chaque département. Il accorderait des prêts de 3000€ maximum au taux de 3 à 4% remboursables sur 3 ans.
Pour accorder le micro crédit , les banques se baseraient sur une éventuelle évolution dans leur situation qui va les rendre solvables.
Limite : risque de sélection des clients si les banques ne s'appuient pas sur les fonds de garanties publics ou associatifs(couverture d'éventuelles échéances impayées)
Repost 0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 10:19
Je distingue 3 types d'entités :

1. L'entreprise de l'Economie Sociale et Solidaire (entreprise de l'ESS)

Elle a une histoire et peut se définir comme "un secteur d'activités qui permet de réintroduire des solidarités dans le fonctionnement socio- économique et replacer l'homme au centre"

Dans l'ESS, on distingue les associations de bénévoles (environ 900000 structures)qui pour la plupart ne sont pas des entreprises et les autres associations qui en général emploie du personnel et gère des activités sur un secteur concurrentiel.(environ 200000 entités)

Sur le plan statutaire elle comporte : les associations, les mutuelles et les coopératives (voire les fondations qui sont des outils au service de l'ESS)

Principales caractéristiques : projet collectif - statuts identifiés comme appartenant à l'ESS - un mode de gouvernance basé sur 1homme =1 voix -un secteur hétérogène (sur presque tous les secteurs d'activités ) - des sociétés de personnes

L'ESS s'est imposée progressivement comme une composante à part entière de l'activité productive

Perspectives : elle doit s'interroger sur ses modes de fonctionnement et sa place sur les territoires

2. L'entreprise assimlée ESS

Pour faire du commerce voire proposer des services tout en gardant l'éthique de l'ESS et oeuvrant sur des secteurs identiques, certains entrepreneurs n'ont pas pas fait le choix d'un statut de l'ESS

Ex Puerto Cacao le bar à chocolat artisanal et équitable : personnel d'insertion - Commerce équitable - charte d'engagements


Ces entités ne sont pas juridiquement dans l'ESS ( Puerto Cacao est en SARL)mais qui  dans leurs pratiques et les domaines couverts sont engagées dans la volonté d'entreprendre autrement peuvent être assimilées à l'entreprise de l'ESS (en vérifiant régulièrement que leur projet individuel reste fidèle à leur éthique)

J'attehds vos commentaires qui ne pourront qu'enrichir les enjeux actuels d'une nouvelle façon de produire

3. L'entreprise solidaire (ou à but social)


Un mouvement récent soutenu par des structures telles qu'ASHOKA , AVISE et le groupe SOS et inciter par la chaire entrepeuriale à l'ESSEC, cherche à promouvoir un type d'entreprise solidaire, dont les contours ne sont pas définis(modéle anglo saxon ou expériences de Mohammed Ynus au Bengladesh et social business)

Des travaux sont engagés pour préciser les statuts de ce type d'entrepreneurs sociaux et surtout leur mode de fonctionnement

A défaut , ce nouveau mode de production ne peut q'entraîner une confusion qui profitera uniquement au capitalisme pur et dure.
Repost 0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 08:56
Les formes de mutualisation des associations :

  • La maison des associations 
  • La participation à des projets pilotés par les collectivités locales ex la journée de l'environnement
  • Les locaux partagés entre plusieurs associations
  • L'utilisation d'une base de données pour connaître les bonnes pratiques (ex projet en cours de l'atelier IDF sur les territoires d'IDF)
  • Participation au Comité de la charte pour les associations faisant appel aux dons
  • Création de pôle de l'ESS 
  • Groupement de coopération (ex secteur medico social)
  • Paiement de cotisations ou collecte des dons par Internet : IZI Collecte
  • Utiliser un groupement d'employeur ex emergences 
  • Accès à de l'information sur la paie des salariés : club asso emploi
  • Portail internet pour les associations proposé par des collectivités ou des entreprises : assoandco - associatheque - macif association - sevres
  • accompagnement partagé pour les porteurs de projets ex Carrefour des associations parisiennes
  • Formation et associations par les collectivités locales
  • Aides et accompagnement dans les fédérations et les organisations de l'économie Sociale et Solidaire
Bien sur il y a d'autres possibilités, n'hesitez pas à nous els communiquer en commentaires
Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 17:55
De Michel Abhervé link

Les associations d'aide à domicile qui s'occupent des personnes agées dépendantes ou handicapées ont un coût supérieur au tarif fixé par la Caisse nationale d'assurance vieillesse (choix de la qualité et de la formation).
Raison principale : désengagement de l'état (la participation a l'APA a baissé de 50% à 30%)
2 points essentiels :
  • Une évolution de la prise en charge financière par la CNAF et les conseils généraux stagnante au moment ou les coûts en perosnnel croissant, en particulier là ou les employeurs ont pris en compte la sollicitation des pouvoirs publics d'avoir un personnel plus formé, pour améliorer la qualité du service
  • Une concurrence non régulée, facilitant les prestataires qui tirent les salaires vers le bas et concentreent leur action vers les zones ou la population est la plus dense et la plus favorisée.
-> il faut des solutions d'urgence
Repost 0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 12:50
L'association Florimont Paris 14 souhaitant favoriser l'insertion des jeunes dans le monde du travail a fait appel aux 400 associations du 14 ème arrondissement.
Elle est persuadée qu'une expérience associative peut donner à des jeunes des atouts supplémentaires pour s'insérer dans la vie professionnelle.
Exemple : les associations qui accueillent des jeunes en stage ou en emploi aidé s'engageront auprès des entreprises qui recrutent pour leur recommander ceux qui ont réussi leur parcours dans l'association.
Une collaboration exemplaire entre les organismes d'insertion,les associations et les entreprises du 14éme et les jeunes
Repost 0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 07:49
Une société coopérative de production SCOP, exerce sous forme de société anonyme ou SARL. Les salariés détiennent au moins 51% du capital et 65% des voix. Le profit est partagé entre les salariés sous forme de participation(de 25% à 84%). Les associés sous forme de dividende (au plus 33%) et les réserves de l'entreprise(au moins 16%) pour consolider les fonds propres
Les associés élisent parmi les mandataires qui dirigeront l'entreprise.
Aujourd'hui on en compte 1950(+200 en 2009 dont 70% de création)

Les SCOP ,une manière moderne de partager les risques et les revenus
Repost 0